MENU 

MENU 

MENU 

9 lettres qui résonnent en moi 

9 lettres qui, depuis un an et demi, résonnent tous les jours dans ma tête et surtout dans mon cœur. 

J’ai découvert cette série grâce à une collègue de travail, et comme vous toutes et tous, j’ai tout de suite accroché, adoré, dévoré, et englouti 5 épisodes dès la première soirée.
Puis le charme ayant plus qu'opéré, au fur et à mesure que j’avançais dans la série, celle-ci m’envoûtait, elle répandait délicieusement son élixir de bonheur, exacerbait mes émotions, s’immisçait tout doucement dans toutes mes pensées, pour ne me faire souhaiter qu’une chose durant mes journées : retrouver au plus vite cet univers fabuleux, passionnant, onirique.... cela devenait une nécessité, j'étais en apnée, comme un état de manque absolu.
Pour répondre à cette dépendance, quelques jours et nuits blanches ont suffi et m’ont permis de voir les 3 premières saisons. Puis le générique du dernier épisode défile et c’est à ce moment-là que tous les sentiments éprouvés, toutes les émotions ressenties, s'effondrent et s’échouent sur les rivages d'Amérique en même temps que nos deux héros.... 

 

Qu’advient-il d’eux ?!  certes, mais que va-t-il advenir de moi, perdue et incapable de me résoudre à devoir vivre cette absence et cette insupportable attente ? 

Alors pour survivre à cette déchirante réalité et surmonter ce vide abyssal, je décide de me lancer frénétiquement dans tout ce qui touche à la série, et forcément découvre les tomes de Diana Gabaldon. 

 

Et là c’est l’apothéose, le bonheur absolu,  ce chef d’oeuvre me permettra de reprendre goût à la lecture, mais surtout de retrouver au quotidien l’histoire de l’Écosse, ses Highlanders attachants, les aventures fascinantes et l’amour fusionnel et intemporel de Jamie et Claire.  

Le lien est renoué. À nouveau je respire Outlander, vis Outlander et retrouve nos héros au fil des pages sans avoir à les imaginer puisque la série nous a offert la quintessence du talent grâce à Cait et Sam. Alors durant des heures, jour et nuit, je m'isole du monde extérieur et de mes "Highlanders" a moi (mon mari et mes 2 fils !!), mais c’etait vital. 

 

Incomprise et moquée, je ne pouvais échanger ou partager ma passion avec eux, à l’exception de certaines de mes amies que j'étais parvenue à enrôler. Après la lecture des tomes et toujours insatiable,  

j’ai découvert les groupes fermés sur FB, les réseaux pour suivre les acteurs, réalisateur, etc., et de fil en aiguille, grâce à deux amies rencontrées sur Twitter grâce à notre passion outlanderienne, j’ai découvert il y a quelques semaines le groupe Facebook privé où Valérie parlait de son site...  

Et aujourd'hui me voilà.  

Par Agnés Blazy