MENU 

MENU 

Claire et son éther

 

Ce qu'en dit Diana Gabaldon  

Claire est guérisseuse. Mais que fait une guérisseuse lorsqu'elle se sent elle-même abimée ? Dans le premier épisode de la saison 6, Claire cherche refuge contre ses pensées traumatisantes en utilisant sa dernière invention médicale : l'éther.  

C’est une fin inquiétante pour un début de saison déjà mouvementé, la dernière image étant celle de Claire évanouie après la prise de l’anesthésique. 

Comme la dépendance de Claire à l'éther est ainsi le départ de la série, j'ai parlé avec l'auteur Diana Gabaldon (qui sert de consultante dans l'émission Starz) pour voir ce qu'elle pensait de ce changement. 

  

"La Claire des livres n'aurait probablement pas fait ça", écrit Gabaldon dans un e-mail à The Dipp. "Pour de multiples raisons, y compris les risques physiques non négligeables de le faire, la dépendance en étant une notable." 

Mais la Claire des livres et la Claire de la série ne sont pas les mêmes, et Gabaldon note comment la série a tendance à se concentrer sur Claire souffrant de trouble de stress post-traumatique – "Dieu sait que cette femme y a droit". 

Semblable à la façon dont elle a vécu des flashbacks de la Seconde Guerre mondiale dans la saison 2 - alors que les Jacobites s'entraînaient pour la bataille-, Claire revit ses traumatismes passés, provoqués par son récent enlèvement et son agression par le gang de Lionel Brown. 

"Nous avons toujours affaire à une grande différence entre les livres et la série - à savoir, l'espace et le temps", explique Gabaldon. "J'ai tout le temps dont j'ai besoin pour Claire (et d'autres personnes) afin de gérer les traumatismes de différentes manières, et le moyen habituel de Claire, c’est Jamie." 

 pour le journal en ligne : The Dipp,  

Par Caitlin Gallagher 7 mars 2022 

Artcile original  

  

Spoilers majeurs pour le Premièr épisode  de la saison 6 d’Outlander : Souvenirs (Echoes). 

 

La série traite toujours le processus traumatique de Claire avec et à travers Jamie. Mais certaines circonstances de l'enlèvement et du viol de Claire dans "Never My Love", dernier épisode de la saison 5, ont été traitées différemment par la série télévisée, en particulier les conséquences directes de l'agression. 

Gabaldon évoque comment Jamie et Claire ont une "conversation longue et violente entre eux » dans le tome 6 : La neige et la centre,  après son sauvetage. Ils ont des relations sexuelles et Jamie "lui donne l'opportunité de riposter", dit Gabaldon. "Tout comme elle lui a donné la même opportunité, après Wentworth." 

Mais comme la gestion par Claire de l'agression de son conjoint a été modifiée ("En tout honnêteté, je ne vois aucun bon moyen pour eux de filmer ce qui s'est passé dans le livre, surtout compte tenu des contraintes de temps", dit Gabaldon à propos du changement de la saison 1), il en a été de même pour la gestion de Claire par Jamie - un choix dont Gabaldon et la star / productrice Caitríona Balfe ont discuté avec le New York Times après la diffusion du final de la saison 5. 

Gabaldon exprime une certaine inquiétude quant à la réponse de Claire tombant dans la figure de « femme forte » "Une partie de toute cette image est qu’une femme forte fait cavalier seul et piétine, écartant toute manifestation d'inquiétude de sa famille", dit Gabaldon, soulignant comment Claire insiste sur le fait qu'elle va bien avec Brianna et Jamie dans "Souvenirs". " Mais l'auteur ajoute: "Donner du crédit là où c'est dû, [c'est] un clin d'œil aux livres", en particulier le chapitre 29 de « La neige et la cendre », "Tout va très bien". Dans le chapitre, Claire proclame à une Bree sceptique qu'elle va "parfaitement bien" après l'agression. 

  

Il y a aussi le fait que Claire connaîtrait les dangers de "respirer de l'éther". Mais encore une fois, Gabaldon fournit une mise en garde. "Il est connu que les médecins en abusent", dit-elle, citant l'exemple littéraire de The Cider House Rules de John Irving. Ainsi, même si Gabaldon peut avoir ses notes, elle est toujours satisfaite de la façon dont la série gère ce scénario dans son ensemble. 

  

"J'ai l'avantage d'avoir vu toute la saison, et en fait, je pense qu'ils gèrent assez bien tout cela dans le cadre qu'ils ont développé. Cela fonctionne lentement au cours de toute la saison", dit-elle. 

Donc, pour les fans de livres aux prises avec ce changement, rassurez-vous. Parce que tout comme Sam Heughan a dit à The Dipp que la dépendance de Claire à l'éther a conduit à un "scénario honnête et gratifiant", il semble que Gabaldon soit d'accord. 

"C'est très plausible et émouvant - le jeu d'acteur entre Caitríona et Sam est incroyable - et il a une conclusion satisfaisante." 

  

Cette interview a été condensée et modifiée pour plus de clarté. 

  

Images : Starz