MENU 

MENU 

MENU 

Diana Gabaldon

Le fameux effet Outlander

Par Rebecca Monks   

25 novembre 2015   Pour journal The List  

 
Dans une petite pièce faiblement éclairée sous la Grande Salle du château de Stirling, Diana Gabaldon tient une conférence .  

- Je vais prendre un autre Coca light, si c’est possible ? 

Elle demande si c’est possible ? Mais après tout, elle est l’auteur d’ Outlander, une série de romans qui ont eu un impact si important sur la culture et le tourisme écossais qu’elle est désormais une royauté littéraire.  

Ce coca light pourrait lui être servi dans un calice en cristal garni de bijoux et tout le monde trouverait ça parfait !  

Pour ceux qui ne sont pas au courant , la série Outlander suit l’histoire de Claire Randall, une infirmière de la Seconde Guerre mondiale qui voyage à travers les pierres et le temps, depuis 1945 jusqu’à 1743. Claire laisse son mari Frank au XXe siècle. et finit par tomber amoureuse d'un highlander du 18ème siècle du nom de Jamie Fraser.  

La rébellion jacobite se prépare, et cela génère beaucoup de romantisme et de tension sexuelle.  

L'histoire de Claire et Jamie est racontée dans huit romans (un autre est en route), et la deuxième saison de l'adaptation télévisée de Starz est actuellement en production.  

La série met en vedette Caitriona Balfe dans le rôle de Claire, Sam Heughan dans le rôle de Jamie et Tobias Menzies dans le double rôle de Frank et du méchant de l'histoire, Black Jack Randall. Bien que la série ne soit disponible que sur Amazon Prime , elle a toujours un énorme succès et est à l’origine d’un essor considérable du tourisme.  

Les maisons du tourisme écossaises ont signalé une augmentation de 44% du nombre de visiteurs estivaux au château de Doune, qui joue un rôle principal dans l'émission en tant que château Leoch (et ce n'est qu'un exemple).  

Les gens qui viennent spécialement pour visiter quelques vieux bâtiments utilisés dans le spectacle sont connus sous le nom "d’effet Outlander", et Diana n’y est pas étrangère.  

Ça me suit partout, dit-elle !  

A ce propos, elle me raconte sa journée passée à filmer quelque part en Écosse (non, elle ne dirait pas où).  

- Un ami écrivain et moi sommes allés au magasin de thé au coin de la rue, dit-elle. Nous avons acheté quelques collations et je leur ai donné un billet de 20 £. Après une discussion assez banale, la propriétaire a réalisé qui j’étais. Soudainement, elle a dit :"Je viens de voir votre nom sur vos écouteurs. Je voulais juste vous dire que nous vous offrons tout ce que vous voulez dans la boutique en remerciement de toutes les bonnes affaires que nous avons réalisées grâce à vous au cours des derniers mois et années."'  

En riant, elle raconte comment son mari la taquine pour sa contribution économique en Écosse, Mais le tourisme n'est pas la seule chose que ses écrits ont généré.  

- Tous ceux qui viennent me voir avec mes livres semblent vivre cette créativité florissante, dit-elle. Ils veulent faire des t-shirts ou des images en rapport avec les livres ou la série, ou ils veulent faire des vidéos.  

- À un moment donné, il y a quelques années, un gentilhomme avait en tête de faire la comédie musicale Outlander, dit-elle encore. Son idée était de commencer avec un CD de ce que vous appelez un cycle de chansons, avec une douzaine de points forts de la série. Cela avait bien commencé mais ça n’a pas abouti.  

 

Même si la comédie musicale Outlander ne verra pas le jour, la série télé elle, est extrêmement populaire. Caitriona et Sam sont célèbres en tant que Claire et Jamie !  

Diana a-t-elle l'impression qu'il y a un croisement entre les acteurs et les personnages qu'ils représentent ?  

- Avec Caitriona, c'est assez divisé. Il y a Caitriona et il y a Claire, dit-elle. C'est en partie parce qu'elle n'est pas physiquement comme Claire. C'est une merveilleuse actrice et elle personnifie très bien Claire, mais il y a des éléments de Claire qui ne se traduisent pas à l'écran.  Par exemple, certains remarquent que Claire ne semble pas avoir le même sens de l'humour dans la série que dans les livres, ce qui n'a rien à voir avec l'efficacité du scénario ni avec le très bon jeu d'acteur de Caitriona, c'est à voir avec la forme de l'humour de Claire, qui est basé sur ce qu'elle pense. A l’écran, vous ne pouvez pas le faire sans voix-off constante, ce qui serait très irritant. Mais il est vrai que cela contribue au fait que la Claire jouée par Catriona est distincte de celle du livre.  

Ce n’est pas le cas de Sam Heughan, qui incarne Jamie Fraser, idole aux cheveux roux et au kilt sexy.  

- Sam, a été le premier acteur trouvé pour la série. Ils m'ont envoyé sa cassette d'audition et ils ont dit : "Nous pensons avoir trouvé Jamie." Et ce, seulement quatre jours après qu'ils aient commencé à chercher. J'ai été surprise, car nous pensions que cela prendrait six mois.  

- Comme j'étais sur la route, je n’ai pas attendu de visionner la cassette d’audition alors je l'ai cherché sur mon iPhone alors que j’étais encore en chemin. Il avait encore peu de vidéo de ses expériences de film et sur sa page ne figurait qu’une série de photos fixes extrêmement bizarres. C’était un jeune homme très magnétique, charmant et un acteur très caméléon, mais il était différent, physiquement et ce, dans chaque aspect. Certaines de ses photos étaient vraiment étranges ! J'étais assis là à taper un texto : " Cet homme est grotesque, à quoi penses-tu ? " Maintenant, c'est une blague entre Sam et moi.  

Il n'a pas fallu longtemps bien sûr pour que le mot "grotesque" disparaisse (à juste titre), et comme peuvent en témoigner les fans de la série, il est difficile d'imaginer que cet adjectif ne soit appliqué à l'acteur !  

- Une fois arrivée, j'ai chargé l'ordinateur sans savoir ce que j'allais voir, explique-t-elle. Cinq secondes plus tard, je me disais :" Il ne ressemble en rien à ses photos, il est superbe ! " Cinq secondes de plus, et il je l’avais choisi : c'était tout simplement Jamie Fraser. Il avait parfaitement réussi cette scène en particulier. Il avait la bonne combinaison de menace, de sexe, de tout ! 

 

Et c’est peut-être ce que Outlander comporte lui-même : une combinaison gagnante de menace et de sexe, plus une bonne dose d’histoire et de romance.