MENU 

MENU 

Le saviez-vous ? 

Les petites infos sympas de Marie Modica  

La possession et le port du tartan ont été interdits en Ecosse après la défaite de Culloden, avec la promulgation de l'Acte de Proscription, en 1746. Cette interdiction a perduré en Ecosse jusqu'en 1782 !
Mais durant ces années-là, l'application de la loi a été moins respectée en Amérique. Voilà ce qui explique que Jamie se permette de porter ici sa grande tenue d'apparat (et, dans les livres, un kilt ordinaire et très usé pour tous les jours...)

En parlant à Tim Downie (Gouverneur Tryon) et David Berry (Lord John) pour leur podcast Outcasts, Sam Heughan a souligné combien d'efforts il fallait pour filmer les scènes de combat d'Outlander. Mais lors des prises, il a tendance à grogner. Et c'est une bizarrerie pour laquelle Caitriona Balfe ne le laisse pas s'en tirer.
"Je suis un peu taquiné sur Outlander par Caitriona, parce que pendant les scènes de combat, je fais beaucoup de bruits", a-t-il révélé. "En fait, c'est nécessaire, ça fait partie du combat. Cela aide l’autre acteur à savoir quand vous êtes sur le point de le frapper. Mais c'est un problème parce qu'on a tendance à aller trop loin avec ça. Et j'ai tendance à marquer chaque coup."

"Je n'oublierai jamais ma sortie de l'église, quand je t'ai vue pour la première fois. C'était comme si un ciel nuageux était soudain percé d'un rayon de soleil..."
Cette réplique ressemble à un extrait du tome 1 et pourtant... elle a été écrite par Ronald D. Moore en forme de clin d'œil à son épouse Terry Dresbach car elle fait référence à ce qu'il lui a dit quand il lui a fait sa première déclaration d'amour !

Pour le costume du retour de Claire au XVIIIe siècle, rien n'a été laissé au hasard...
«Il y a beaucoup de couches à ce costume exprès», explique Terry Dresbach. «La couche d'origine est un manteau court et une cape. Elle ne se défait pas de toutes les couches jusqu'à ce qu'elle et Jamie soient de retour ensemble et qu'elle soit disponible pour récupérer cette partie d'elle-même, qui était à peu près morte depuis toutes ces années. Elle est de retour avec Jamie et ce côté romantique d'elle-même est à nouveau ravivé.» 

«La boîte médicale a fait l'objet de nombreuses recherches. Nous avons trouvé des références à un type de coffre portable du XVIIIe siècle - un coffre de chirurgien. Nous avons eu trois versions faites sur mesure pour la série par une société d'antiquités spécialisée, Wetton et Grosch. C'est cent pour cent semblable à ceux d'époque. La première version est le «maître», avec tous ses détails, mais elle est d'un poids prohibitif pour travailler avec en tant qu'accessoire mobile, soit pour Caitriona, soit même à faire transporter par un cheval, nous avons donc fabriqué deux versions plus légères. Dans le coffre en bois se trouvent de nombreux petits tiroirs et des compartiments pour toutes les teintures officinales et outils et instruments nécessaires, du microscope aux instruments de coupe, un petit mortier et un pilon et un cahier de notes médicales de son ancien propriétaire que le département artistique d'Outlander a créé page par page. Pour l'attaque des pirates, nous avons reproduit les petites bouteilles en verre avec du sucre en verre afin qu'elles puissent être jetées en toute sécurité.»
Stuart Bryce, en charge des décors

Dans la série, on prendrait facilement Fergus et Marsali pour deux jeunes gens de presque le même âge...
... dans les livres, on sait qu'il est né en 1735 et elle, en 1751. De fait, quand on y pense, Laoghaire n'était pas mariée à la fin de la saison 2 et elle n'avait pas encore eu d'enfant.
Marsali n'était donc même pas née quand Fergus a participé à la bataille de Prestonpans !

Plusieurs costumes de la série sont agrémentés d'un "easter egg" (petite surprise pour les initiés).
Par exemple, sur cette robe, vous remarquerez au milieu des motifs végétaux... une petite fraise brodée qui rappelle l'origine du nom de famille de Claire et de Jamie !

"Avec le titre 'Un homme de valeur' (épisode 13 de la saison 4), je l'ai regardé et je me suis dit: «Je me demande de qui ils parlent». Ensuite, je suis entré dans le scénario et j'ai été époustouflé. Je savais que ce point de l'histoire de Ian approchait, puisque j'avais lu les livres, mais pour le voir sur la page et ensuite s'asseoir à cette table [ndlt : la table où les acteurs et l'équipe technique font la lecture en commun des scripts avant les tournages], lire et dire ces mots à voix haute pour la première fois avec tout le monde... j'ai eu des frissons dans ma colonne vertébrale. C'était la reconnaissance que je recherchais. J'en suis super fier et de ce que l'équipe a créé; j'ai pensé que c'était magique."

(John Bell, à propos du final de la saison 4)

Dans le dernier épisode de la saison 2, il aura fallu à peine quelques secondes, dans le feu de l'action, pour nous convaincre que Jamie ne peut pas passer les pierres...
...mais que Brianna ET Roger, oui !

Jon Gary Steele, chef décorateur de la série depuis ses débuts, a raconté qu'il a placé une exemplaire des Tambours de l'Automne (tome 4 - équivalent de la future saison 4) sur l'étagère du fond, entre Jamie et Claire sur cette image...
... un manière cachée de promettre qu'ils vont bien se remettre ensemble et connaître encore plein d'aventures !

Pour la scène où la jeune Indienne se tue en rejoignant l'homme qu'elle aime, il y a vraiment eu deux cascadeurs professionnels qui ont été employés pour jouer les deux personnes qui périssent sur le bûcher...
Ils ne pouvaient se permettre de le faire qu’une seule fois, car c’est deux personnes qui sont en feu et cela coûte très cher. La doublure cascade a trébuché en montant et elle s'est heurtée à l'autre doublure mais elle a réussi tout de même à se mettre dans la bonne position. Malheureusement, la paille à travers laquelle elle respirait a fondu. Les pompiers ont éteint après 15 secondes... et c'est là qu'elle a réalisé qu'elle avait des brûlures au deuxième degré sur les lèvres!

Parce qu'il est toujours bon de se repérer géographiquement... et que cela aura son importance dans la saison 6 car certains nouveaux personnages secondaires seront originaires des Lowlands.
Voilà comment se situent ces deux grandes zones en Ecosse

"J'étais terrifié en abordant cette saison à propos de la mode française", a admis Heughan lors d'une interview avec FN. "J'étais inquiet pour les fioritures et les choses en dentelle."
Mais il a été soulagé de porter des bottes remarquables qui se portaient à l'époque, bien qu'elles soient rarement vues dans les séries d'époque.
"Jamie n'a pas à porter de chaussures - il porte des bottes incroyables," a-t-il ajouté. "Elles sont affreuses à enfiler parce qu'elles ont 18 boucles, mais elles en jettent, pour être honnête."

Click - Spoil tome 8

 Le vêtement que Claire porte le jour de son entrée à la fac de médecine : joli clin d’œil de la costumière qui en dit long sur l'état d'esprit de Claire au moment où elle reconquiert une part de son indépendance, elle porte un vêtement au motif écossais.

Dans la chanson écossaise de Roger, The false Bride, plus connue à l'international sous le titre de I once loved a lass, il y a ce petit passage pas du tout anodin : "How many strawberries grow round the salt sea?". Cette question qu'on pourrait traduire par "Combien de fraises poussent autour de la mer salée ?". A priori personne ne peut expliquer ce passage, mais il existe une théorie comme quoi les fraises de la chanson font référence au clan Fraser dont on sait que l'origine ancienne serait française et qu'ils se faisaient appeler "les gens de la fraise"... Le choix de cette chanson prouve d'abord combien Roger connaît très bien ses classiques. Et puis c'est un clin d’œil à ce que Roger dira un jour à Brianna dans le livre 5 "La croix de feu" : quand il chante, il chante toujours pour elle. Dans le montage de la scène, on voit d'ailleurs le regard des jeunes gens se croiser à cet instant.

Les orphelins et leur adoption est un  thème extrêmement présent dans l'œuvre de Diana Gabaldon

 

- Les deux héros principaux sont eux-mêmes orphelins.

Claire a perdu ses parents à l'âge de 5 ans et a été élevée par son oncle qu'elle a déjà perdu au début de l'histoire, Jamie a perdu sa maman à 8 ans et son papa à 19 ans, à la suite de quoi il a bourlingué pendant des années avant de retrouver une attache qui sera la plus importante de sa vie...

- Brianna a été élevée par un beau-père aimant et l'a perdu avant de connaitre son vrai père.

- Roger a perdu ses parents quand il était tout petit et il a été élevé par son oncle qu'il a perdu étant jeune homme. Après avoir vécu avec Jamie et Claire, il les considère comme ses parents.

- Fergus était orphelin et vivait dans un bordel quand Jamie l'a recueilli. Plus tard il lui donnera officiellement son nom quand il se mariera.

- Marsali et Joanie ont perdu leur père, mais Jamie les a prises sous son aile en se mariant avec Laoghaire.
- Le jeune Ian a été arraché à sa famille par des pirates et, plus tard, s'est fait adopter par une tribu indienne sous la condition de renoncer à tout ce qui faisait partie ses racines naturelles...

- William a perdu sa maman (mère Geneva) et (croit-il) son papa à sa naissance. Il a été recueilli par sa tante (maman Isobel) et par Lord John qu'il considère comme son père même s'il ne l'a pas adopté à la naissance. Il a ensuite perdu sa maman à l'adolescence... et il découvre la vérité sur son père (qui est bel et bien vivant) alors qu'il n'est qu'un tout jeune homme.

 

 

- Sans Claire, Jamie s'est retrouvé à la dérive : plus le goût de vivre, la prison, la servitude puis réapprendre à vivre mais sans elle. Édimbourg... il imprime des pamphlets, fait de la contrebande d'alcool, loge habituellement dans une maison close. Somme toute, c'est comme s'il courait après la vie de hors-la-loi qu'il avait connue avant de rencontrer Claire.

- Sans Jamie, Claire a pu échapper à la dépression de la mère au foyer bourgeoise bien comme il faut mais, il n'empêche : elle s'est embourgeoisée dans ces États-Unis des années 50 et 60. Le confort d'une certaine sécurité financière, sa belle maison, son réseau d'amis et son travail.

Quand ils se retrouvent, Jamie paraît avoir trop changé tandis qu'elle est devenue timorée. Leurs étoiles semblent avoir quitté leur alignement. Mais Jamie veut y croire encore. Ils auront encore à surmonter beaucoup d'obstacles, mais ils seront ensemble et ils vont ENFIN pouvoir fonder leur foyer.

C'est ce qui rend Fraser's Ridge exceptionnel à l'échelle de leur vie.

Quand Jamie raccompagne Claire à Craigh Na Dun pour la première fois, il lui a donné son tartan parce qu'elle avait son haut tout déchiré après le procès. Il l'incite à partir et descend la colline. Finalement, quand elle le rejoint, on la voit qui porte le tartan sur ses épaules et elle s'approche de lui, allongé et... forcément sans couverture !

Les infos de Marie proviennent tout autant de ses réflexions personnelles que de trouvailles dénichées sur le Net au long de ses innombrables recherches. 

Diana Gabaldon fait énormément de recherches pour inscrire les aventures de ses héros dans le contexte historique...
C'est ainsi qu'elle s'est largement inspirée de l'histoire vraie d'un rescapé de la bataille de Culloden qui est rentré sur ses terres et s'est caché pendant 7 ans dans une grotte. Les gens du pays parlaient de lui en le surnommant Bonaid Odhair, le Dun Bonnet (Bonnet Gris) pour éviter d'éveiller l'attention des Anglais. Son vrai nom était James Fraser de Foyers, près du Loch Ness.
Elle s'est aussi inspirée d'un autre détail de cette histoire : un jour, le jeune garçon qui apportait au Dun Bonnet un tonneau de ravitaillement a été surpris par des Anglais. Le tonneau est tombé dans un endroit surnommé "Leap o' the cask", le saut du tonneau. Et comme les soldats voulaient lui faire avouer où était la cachette et qu'il a refusé de trahir son maître, il a eu la main coupée...

Il y a quelque temps, interviewée par BBC Scotland au sujet de sa visite sur le terrain de la bataille de Culloden, Diana Gabaldon a répondu ceci : "Je pouvais les entendre."


C'est tout ce qu'elle a pu dire tant elle en était encore tout émue.

souvenir des débuts...
"Nous étions dans les écuries et je me souviens que tu es entrée et que nous n'avions aucune idée dans quoi nous étions en train de nous embarquer. Et je pense que nous étions tous les deux un peu timides et nerveux et nous n'avions aucune idée, et c'était juste - ça va être ma femme pour les 5-6 prochaines années."
Sam Heughan à Caitriona Balfe

Tobias Menzies et Caitriona Balfe se sont écrit des lettres d'amour en tant que leurs personnages avant de jouer les scènes de sexe.
Ces lettres leur ont permis de se sentir moins mal à l'aise au moment de jouer ces scènes devant toute l'équipe technique de la série.

La mode des perruques masculines a évolué dans le courant du XVIIIe siècle. Sur ce montage vous pouvez en voir différents spécimens. Les deux qui détonnent du lot sont portées par des personnages que nous rencontrons dans les années 1740 et qui sont déjà vieux (ils commençaient à s'habiller de manière démodé). Tous les autres correspondent au style qui s'épanouira jusqu'à la fin de l'âge d'or des perruques, vers la fin du XVIIIe...
Pourquoi les perruques étaient-elles blanches ?
Parce qu'elles étaient poudrées pour maintenir une bonne hygiène.
Mais pourquoi des perruques ?!
Parce qu'il était honteux pour un homme de présenter un crâne dégarni puisque c'était l'un des symptômes connus de la syphilis... maladie honteuse s'il en fut !
C'est à Louis XIV que l'on doit la généralisation de cette mode : le Roi Soleil ayant souffert dans sa jeunesse d'une maladie qui lui a fait perdre des cheveux dès l'âge de 17 ans, il portait systématiquement une perruque en public et, comme il a été le plus grand "influenceur" de son temps...
[Pour la petite histoire dans la grande --> lorsque Louis XIV est décédé, la nouvelle a fait le tour des cours de l'Europe. En Prusse, le souverain Frédéric Guillaume Ier a reçu un courrier et s'est tourné vers son entourage en leur disant ceci : "Messieurs, le Roi est mort!"]

"Récemment, j'étais à une séance d'essayages et comme j'enfilais les bottes, je me suis dit : 'Oh, mon Dieu. J'avais oublié à quel point ses vêtements sont lourds, à quel point sa personnalité est grande.' Ce sera bien de revenir et d'être à nouveau lui. Il est si fort. Vous vous sentez très fier et comme si c'était un honneur de l'interpréter."
(interview de Sam Heughan pour Parade Magazine)
montage photo fait par Hanca Forch

La robe de mariée de Claire a nécessité quatre mois de fabrication et pesait 15 kg...

La production d'Outlander a adapté/modifié plusieurs moments clés de l'épisode "Première épouse" (saison 3) comme lorsque Jenny et Ian ont obligé Jamie à punir le jeune Ian pour avoir fui Lallybroch. Dans le livre, Jenny et Ian forcent Jamie à battre le jeune Ian avec sa ceinture pour donner une leçon à l'enfant prodigue et à son oncle, mais une fois qu'il a terminé, Jamie oblige de manière surprenante le jeune Ian à lui faire la même chose. Cependant, dans l'épisode, Jamie a convaincu Jenny et Ian de forcer leur fils à faire des tâches épouvantables à la ferme, sans utiliser la ceinture contre lui ou le battre du tout.
"Nous avons exploré une première ébauche de celui-ci où exactement ce qui se passe dans le livre se produit dans le script", a expliqué Toni Graphia. "Mais nous avons tous été marqués par le fait que nous ayons fait une affaire de Claire enseignant à Jamie que battre quelqu'un n'est pas toujours la solution et n'est pas une bonne chose à faire à quelqu'un que vous aimez, même si cela vous arrivait en tant qu'enfant [voir l'épisode 9 de la saison 1 "Une bonne correction"]. Jamie a accepté de ne plus jamais la frapper, alors nous nous sommes demandé pourquoi cela ne s'appliquerait pas à un enfant ou à un adolescent?"
En fait, montrer que Jamie a pris cette leçon à cœur avait un but très significatif. "Choisir de ne pas frapper quelqu'un, cela montre une croissance en lui. C'est l'une des façons dont il a été changé par Claire", dit Graphia. "Il propose une méthode différente, une corvée vraiment désagréable et, en fait, c'est presque pire pour le jeune Ian parce qu'il a été contraint à faire quelque chose que seuls les jeunes enfants sont chargés de faire. Nous avons fait des recherches sur la pire chose que les enfants avaient à faire à l'époque, et c'était faire des galettes de bouse. Donc, s'il voulait agir comme un enfant, il devait faire un travail d'enfant."

Prendre ce moment "pour souligner à quel point la présence de Claire a influencé Jamie et son attitude" était important pour les écrivains. "De plus, Jamie a reçu beaucoup de coups, il méritait une pause", a ajouté Graphia en riant.
.
.
source : https://www.hollywoodreporter.com/.../outlander-first... 

Le décor de la maison de Claire et de Frank à Boston (saison 3) a été monté à partir de l'appartement de Claire et de Jamie à Paris (saison 2) ... tout un symbole!

Dans les épisodes, à chaque fois que vous voyez de la nourriture servie à table, elle est vraie...

Pour créer l'ambiance la plus authentique possible, l'équipe technique n'utilise aucune lumière fluorescente et pas d'ampoules LED...

Lors de la saison 2, chacun des principaux costumes de Claire au XVIIIe siècle a été fabriqué en 12 exemplaires, juste au cas où...

C'est au cours d'une conversation entre amis, que Maril Davis (future productrice de la série) et Terry Dresbach (future chef costumière) ont donné l'idée à Ronald D. Moore (époux de Terry D. et futur producteur) de faire une adaptation des livres de Diana Gabaldon.
Il a donc écrit le script d'un épisode pilote et a contacté l'auteure pour lui faire une proposition. Diana G. a tout de suite été séduite par ce qui lui a été présenté et a demandé à Ronald D. Moore de prendre personnellement en charge l'adaptation de son histoire.
Voici son explication : "Je lui ai dit: «C’est la première chose que j’ai jamais lue sur la base de mon travail qui ne m’a pas fait blêmir ou prendre feu»."

En costume, sur le tournage de la saison 1, lorsqu'ils ont tous les deux participé à l'épisode du Gathering...

Au sujet des tenues de Claire dans la saison 4...
"Il y a beaucoup de couches, mais la silhouette est [une] chemise de style homme très années 1940-1950, ceinturée. C'est Elizabeth Taylor dans Giant. C'est Katharine Hepburn dans à peu près n'importe quoi. C'est Greta Garbo. Nous gardons toujours cette forme triangulaire, la taille serrée et les épaules marquées d'une femme des années 40."       Terry Dresbach

Quand Rupert est blessé, Angus interpelle Claire en lui disant : "Rupert, il a besoin de vous, maîtresse... maintenant !"
Quand finalement c'est lui qui s'effondre, on distingue à peine les quelques derniers mots qu'il prononce : "Sauvez-moi, maîtresse !"
C'est là qu'on voit à quel point il lui faisait confiance...

La figure de proue de l'Artemis n'est autre que la figure ornementale que l'on avait pu apercevoir dans le bordel parisien de la saison 2 !

Sam Heughan lit les livres au fur et à mesure des saisons, mais il est aussi en contact avec Diana Gabaldon pour discuter des pensées et des motivations de Jamie lors de certaines situations, ce qui lui permet d'avoir un coup d'avance dans son interprétation.
Par exemple, lors de cette terrible scène où Jamie lutte contre ses sensations. On le voit lever un instant les yeux comme une imploration vers le ciel. Il espère ne pas se laisser atteindre par les gestes de BJR mais, bien vite, son expression témoigne de son désarroi lorsqu'il sent que son corps le trahit.
Ces instants illustrent tout à fait une constatation qu'il partagera des années plus tard pour réconforter le jeune Ian... dans la saison 4 :
"Ta bite n'a pas de conscience, mais toi oui."

Au sujet du gilet de Jamie...
"Nous avons ajouté des couches et des couches de reprises dessus", a déclaré Nina Ayres à Elle après avoir peaufiné le costume pour le rendre correctement usé. "Cela prend des semaines, a ajouté Terry Dresbach. Il est cousu à la main. Nous avons délibérément déchiré le tissu, puis l'avons recousu pour donner l'impression qu'il avait été réparé et réparé et réparé."
Terry Dresbach, responsable des costumes d'Outlander pour les saisons 1 à 4. Nina Ayres était alors son assistante.

A la fin de la saison 4, Claire et Jamie font la connaissance de leur petit-fils. On voit Claire le prendre dans ses bras, puis elle le passe à Jocasta.
Les fans se sont demandé 'Mais, bon sang, pourquoi Claire ne le donne-t-elle pas à Jamie ?!' - surtout quand on pense à Faith, Brianna et Willie qu'il n'a pas pu porter !
C'était pourtant prévu dans le scénario : Jamie devait prendre le bébé dans ses bras. Mais le bébé se mettait tout le temps à hurler quand il arrivait dans les bras de Sam. Du coup, ils ont dû renoncer à cette scène...
... voilà pourquoi ils ont tenu à rattraper le coup sur l'une des toutes premières photos officielles de la saison 5 !

 

<< Je peux l'avoir ? Nan, les mamies d'abord ! >>

<< En scrutant bien l'horizon, vous verrez peut-être les Amériques, c'est le seul endroit où vous n'avez pas chanté cette maudite chanson! >>
... et la boucle se boucle !

Voilà ce que Jamie à répondu en gaélique à William :
- "Tu dois vraiment partir, Mac ?"
- "Na bith còin, a bhalaich. Bithidh e glè cheart. (Ne pleure pas, mon bonhomme. Tout ira bien.)"

 

Diana Gabaldon a été rapidement enchantée par le choix de Sam, mais elle n'a pas été moins satisfaite par le choix de Cait...
<< Difficile de croire que la foudre peut frapper deux fois, mais c'est sûrement le cas. Au moment où Caitriona Balfe est apparue à l’écran, je me suis redressée et j'ai dit: «La voilà!» Elle et Sam Heughan ont absolument illuminé l’écran de feux d’artifice. >>

 

Ces comédiens qui ont joué dans la saison 4 sont de nationalité canadienne et ont fait le voyage jusqu'en Ecosse pour y représenter des Indiens des forêts, leurs ancêtres...

 

C'est la même pièce sur les trois photos

 

Dans les livres, Claire ne fume pas...

 

Comme on pouvait s'en douter : la chevalière de Jamie est ornée d'un cerf, l'emblème de sa famille. [EDIT : précisément, l'emblème des Frasers de Lovat]
Et si l'image est inversée, c'est fait exprès puisqu'il utilise ce sceau pour cacheter ses lettres... quand il n'est pas en train de trafiquer les lettres des autres !

Dans la version de Diana Gabaldon, Jamie ne savait pas ce que Laoghaire avait fait à Claire...
"La sale petite garce !" dit-il, d'un ton plus étonné qu'autre chose. "Non, je ne le savais pas du tout - Seigneur, Sassenach, tu ne peux pas penser que j'aurais épousé cette femme en sachant qu'elle t'avait fait une chose pareille !"
(La Croix de feu - tome 5)

L’arrivée de Claire s’est déroulée dans le Royal Mile, une rue célèbre d’Édimbourg. Mais c’est une grande rue majeure. On ne peut pas l’arrêter pour le tournage. De plus, il y a trop de modernité. Toute cette scène a donc été essentiellement tournée dans un parking à l'arrière du studio, dans un couloir à écran vert. Nous avons reconstruit le Royal Mile autour d'eux et aménagé une section de rue pavée d'environ vingt-cinq mètres de long et avons fait toutes les scènes dans ce [secteur]. Avec les effets visuals, nous l'avons agrandi et avons installé les bâtiments de chaque côté, ce qui était un processus 3D. Nous les avons construits en 3-D à partir d'enquêtes sur site et de photographies étendues du lieu réel et nous avons fini par utiliser un système de caméra virtuelle. Au moment où nous avons filmé, nous avions une version approximative de notre modèle, donc à partir de l'écran pendant que nous filmions, nous pouvions cadrer et voir quels bâtiments seraient sur notre plan et comment les cadrer par rapport à eux."
Extrait de The Making of Outlander: The Series Seasons 3&4
par Tara Bennett

 

(Voici la description officielle du personnage de Fergus pour la saison 3, selon Starz)
"Né dans un bordel, Fergus est devenu un homme charmant et diaboliquement beau avec un fort sentiment de loyauté et de décorum, malgré son éducation non conventionnelle. Il est le romantique ultime, avec le cœur sur la main et tombant facilement amoureux. Cependant, la dévotion de Fergus à Jamie n’a jamais faibli, faisant du Français une partie intégrante du clan Fraser. Pourtant, son attitude débonnaire masque un désir d'amour durable et d'un sentiment d'appartenance permanent."

 

La maquilleuse et coiffeuse Anne McEwan a déclaré :
"Le voyage était planifié dans l'ordre de l'histoire, nous avons donc eu le luxe de laisser pousser la barbe de Richard naturellement - sa barbe pousse rapidement, donc c'était efficace. Une perruque a été utilisée pour allonger ses cheveux, et dans les étapes ultérieures, une trame a été ajoutée pour allonger la perruque. Les ecchymoses, les coups causés par le temps et les os cassés étaient un mélange de maquillage et de jeu physique pour Richard. Quand il a été battu par Jamie, un œil a été gonflé avec un morceau de silicone et l'autre gonflé avec un plus petit morceau de silicone cicatriciel. Cinq en tout ont été appliqués sur son visage et remplis de croûtes de maquillage et de sang. Au début du voyage avec les Mohawks, nous avons utilisé des lentilles qui avaient été faites sur mesure et peintes pour avoir l'air injecté de sang, ajouté des rougeurs et des ecchymoses sur son visage et ses yeux, et peint ses poignets à vif. Une fois qu'il était à mi-parcours, nous avons ajouté une croûte de maquillage à la peinture brute des mains et des poignets pour montrer les coupures de corde et les brûlures par friction. Un gonflement plus petit a été utilisé sur l'œil et les mêmes coupures ont été utilisées, mais collées fermées, pour montrer une certaine guérison. Les traces d'intempéries et la saleté ont augmenté, ses lèvres étaient sèches et gercées avec un produit spécifique, et ses yeux étaient rougis et assombris pour montrer une fatigue extrême. La cicatrice au-dessus du front - ce sera une cicatrice qui restera dans le futur."
(Saison 4 Ep 10) 

Diana Gabaldon a développé dans sa saga des personnages qu'elle n'avait pas prévus et qu'elle surnomme les "champignons".
Voilà ce qu'elle en dit :
«Je n'ai aucune idée d'où ils viennent; ils surgissent de nulle part et repartent avec n'importe quelle scène dans laquelle ils se trouvent.
Lord John [le soldat anglais] est sorti de nulle part pour essayer de couper la gorge de Jamie. Je pensais, qui es-tu?!»
Parmi les autres champignons, nous retrouvons aussi Geillis Duncan, Maître Raymond et Fergus 

Voilà à quoi ressemble le tome 6 de la saga sur la table de Matthew B. Roberts, le producteur de la série...
... photo prise et partagée par lui-même pour montrer à quel point ils avaient travaillé sur "Un tourbillon de neige et de cendre" pour préparer la nouvelle saison.

 

Haut de page

Autres textes qui pourraient vous plaire  

 

Haut de page 

La fameuse explication que tout le monde voudrait avoir au sujet du fantôme d'Inverness...
... Diana Gabaldon a prévu de terminer son tome 10 en révélant la vérité : "Ce sera la dernière chose du dernier livre."
Interrogée sur la question de savoir si elle pense que les fans seront ravis de cela, elle a poursuivi:
"Oh, je pense que oui. Je m'attends à les laisser dans des flots de larmes, mais quand même heureux."

 

Au moment du tournage de la saison 1 et pour des raisons techniques évidentes (l'utilisation des décors et des environs du château de Leoch - en réalité Doune Castle), les équipes ont filmé d'abord les épisodes 1 à 6 puis les épisodes 9 et 10.
Ensuite, ils sont revenus un peu en arrière dans l'histoire pour tourner les épisodes 7 et 8. Et finalement, ils ont enchaîné les derniers épisodes 11 à 16. Ainsi donc, ils ont tourné l'épisode de la réconciliation avant celui du mariage !

Sur la question des manches lacées...
Les femmes de la classe ouvrière de cette période avaient des lacets qui entraient et sortaient des manches au niveau des aisselles. Cela permettait à la porteuse d'avoir une liberté de mouvement mais c'était aussi un moyen de distinguer la classe ouvrière et la couche supérieure.
Dans la série Outlander, Claire représente les deux classes. Lorsqu'elle est retrouvée, elle est vêtue de vêtements de type paysan, ce qui lui donne la liberté de mouvement pour laver les vêtements et exercer ses fonctions de guérisseuse. Mais quand elle et Jamie partent en France, le style vestimentaire a changé pour s'adapter à leur nouveau statut. Alors qu'elle agissait toujours en tant que guérisseuse et avait besoin de mouvements sans restriction... mais, à Paris, le style est devenu plus important que la fonction. 

Les combats aux poings (même faux) sont épuisants sur le tournage.
Interrogé sur les altercations de Roger avec Jamie lors de la quatrième saison, Richard Rankin a raconté : "C'était très fatiguant pour nous deux, je pense plus que nous ne le pensions. Prise après prise, ces affrontements ont été assez épuisants, mais très amusants en même temps."
A l'occasion de la fin de la saison 4, une séance de 'Questions - Réponses' avec Richard Rankin avait été organisée par Starz sur Twitter. Une fan avait alors demandé si Sam H. lui aurait par accident vraiment atteint le visage pendant le tournage de la première scène entre Jamie et Roger.
Voici la réponse de Richard R. : 
"Il a pu y avoir de légers coups perdus mais Sam est un pro, ça s'est assez bien passé."

Et la remarque de Sam H. dans la foulée : "De toute évidence je n'ai pas essayé assez fort

Maintenant que Diana Gabaldon a terminé le tome 9, elle va pouvoir s'atteler à d'autres histoires !
Elle a annoncé que ses deux plus gros projets suivants sont le tome 10 et le fameux livre "prequel" sur les parents de Jamie qu'elle a déjà commencé d'écrire - tous les deux... ainsi qu'un certain nombre d'autres manuscrits.
Elle a dit qu'elle ne savait pas lequel des deux sortirait d'abord car cela dépendra de son inspiration...
... mais on sait déjà que le récit de la jeunesse des parents de Jamie Fraser accordera une belle place au personnage de Murtagh, le meilleur ami de Brian Dubh

"Pour nous, tout est question de détails. Que vous alliez ou pas voir tout cela à la caméra ou non - peut-être que vous le ferez, peut-être que vous ne le ferez pas, mais peu importe - l'acteur sait que c'est là, nous savons que c'est là, c'est fait correctement."        Terry Dresbach 

Témoignage de Diana Gabaldon sur le tournage de l'épisode 11 de la saison 2:
"Vous ne croiriez pas à quel point il a été difficile de chorégraphier cette scène finale dans la cuisine! Il nous a fallu deux jours pour nous la figurer, plus un après-midi dans la salle de cascades à regarder Sam jeter le gars jouant Danton vers les murs dans différentes directions. Apparemment, ma contribution la plus utile (selon Caitriona) a été de dire au réalisateur qu'il avait trop de couteaux dans la scène.
Je ne me souviens pas si Sam a fini par le jeter dans la version finale - définitivement poussé / frappé à travers la pièce, mais ils insistaient vraiment sur le fait que Mary devait réellement le poignarder, pour avoir une agence / vengeance / justice.
Et puis bien sûr, le duc de Sandringham ... c'était très amusant. Après les avoir convaincus que vous ne pouvez vraiment pas couper la tête d'un homme proprement d'un seul coup avec une épée large, et suggéré une hache et un hachage multiple (bien sûr, Murtagh décapite le duc hors de la page dans le livre, donc pas de conflits avec les détails pratiques), nous avons dû trouver comment amener Murtagh dans la scène discrètement _et_ le laisser ramasser une hache quelque part. _Puis_ comment déplacer le duc pour qu'il vienne plus ou moins devant Murtagh, mais ne le voit pas avant la dernière minute. Il a fallu deux jours pour tourner - après les deux jours précédents à essayer de figurer la scène sur papier et de la découper en plans.
Les accessoiristes avaient fait une belle tête décapitée - qui ressemblait tellement à Simon que c'en était frappant - et nous avons eu _une_ répétition (avec un doubleur) pour nous assurer que la bombe de sang fonctionnerait. Cela devait se produire (fournissant une douche convaincante de Type-O) précisément à temps avec l'élan de la hache (en caoutchouc). Ainsi, le cascadeur était vêtu d'un costume HazMat (avec casque) et se tenait sur un gros morceau de plastique épais, et tout le monde se pressait à l'autre bout de la cuisine (c'était une vraie cuisine - à Callendar House - pas du tout un décor) et TOUT LE MONDE a retenu son souffle, car si ça ne marchait pas ...! Mais ... BAM! et le sang est allé partout, succès total! Et le tournage de la scène réelle (qui n'impliquait pas Simon; je pense que c'était le même cascadeur, mais à ce moment-là habillé en costume et perruque (avec un autre mannequin habillé de la même manière, à jeter sur le sol et maculé de sang pour un gros plan)), qui s'est également déroulée sans accroc.
Quoi qu'il en soit - pour commencer, Jamie arrive avec une épée _et_ un poignard, puis les jette sur le sol à la demande du duc, et à l'origine Mary était censée attraper le poignard sur le sol, courir à travers la pièce et poignarder Danton avec. ; auparavant, Caitriona et Simon ont fait leur truc avec un couteau à découper et Murtagh se faufilait à travers la porte arrière avec une hache. Il s'est donc avéré que Jamie n'est pas entré avec des couteaux et que Mary a efficacement saisi le couteau à découper dont Claire et le duc avaient perdu la trace, et finalement tout s'est plutôt bien passé."

Petit témoignage de Diana Gabaldon 
<< Je me souviens d'avoir demandé à Sam Heughan, peu de temps après qu'il ait été choisi, s'il pouvait me dire comment il avait préparé son audition (que je venais de voir et j'avais été émerveillée). Il a dit: "J'ai juste une intuition pour le gars." >>
En illustration, deux scènes qui n'auraient pas été les mêmes sans cette fameuse intuition :
- porter l'uniforme des redcoats, une idée de Sam Heughan et pour laquelle il s'est battu afin de faire ressortir à l'écran à quel point Jamie ne se sent pas à sa place du côté du gouverneur Tryon.
- manger le sandwich avec un couteau et une fourchette, une improvisation totale qui fait d'autant mieux ressortir le côté décalé de ce repas au XVIIIe siècle et l'humour de Jamie qui goûte peu le sandwich au beurre de cacahuète et à la confiture...

Diana Gabaldon fait énormément de recherches pour inscrire les aventures de ses héros dans le contexte historique...
C'est ainsi qu'elle s'est largement inspirée de l'histoire vraie d'un rescapé de la bataille de Culloden qui est rentré sur ses terres et s'est caché pendant 7 ans dans une grotte. Les gens du pays parlaient de lui en le surnommant *Bonaid Odhair, *le Dun Bonnet (Bonnet Gris) pour éviter d'éveiller l'attention des Anglais. Son vrai nom était James Fraser de Foyers, près du Loch Ness.
Elle s'est aussi inspirée d'un autre détail de cette histoire : un jour, le jeune garçon qui apportait au Dun Bonnet un tonneau de ravitaillement a été surpris par des Anglais. Le tonneau est tombé dans un endroit surnommé "Leap o' the cask", le saut du tonneau. Et comme les soldats voulaient lui faire avouer où était la cachette et qu'il a refusé de trahir son maître, il a eu la main coupée...

Si vous cliquez sur le lien suivant, vous verrez une vidéo qui montre comment on accède à la grotte du James Fraser de Foyers qui est très difficile à trouver :


https://www.youtube.com/watch?v=8xdWeObW7Vk 

extrait d'une interview de Sam Heughan par le NYT, datant de février 2021
Comment est-ce de tourner avec les nouvelles règles d'hygiène?
"Ce n’est pas tant les protocoles qui sont difficiles - vous devez porter un masque, vous devez vous éloigner socialement là où vous le pouvez - c’est plus la psychologie de ceux-ci. Certes, lorsque vous commencez un travail, tout le monde est très tendu, très conscient. Bien sûr, les protocoles sont là pour votre propre bien, mais tout le monde a du mal à se sentir réprimé ou ne pas être soi-même, ou aller à l'encontre de ses propres instincts en tant qu'être humain. Lorsque vous voyez quelqu'un que vous n'avez pas vu depuis un moment, vous voulez lui faire un câlin ou le toucher ou vous rapprocher d'eux. Vous devez aller à l'encontre de vos instincts d'acteur sur le plateau, où vous êtes censé utiliser votre instinct pour représenter un personnage. C'est donc une situation vraiment bizarre, mais on s'y habitue."

 

L'acteur David Berry lui-même a évoqué la possibilité d'un spin-off de Lord John en 2020, admettant qu'il serait prêt pour cela.
"Je pense que le personnage est un personnage formidable", a-t-il déclaré à Digital Spy et à d'autres médias. "J'apprécie vraiment ces romans. Il est en quelque sorte dans le domaine des hypothèses, donc dans un monde hypothétique, oui, je sauterais sur l'occasion de jouer à nouveau le personnage dans la bonne série."
"Le matériel source est vraiment fort. Diana a écrit un personnage merveilleux et une merveilleuse série de livres, et j'ai vraiment aimé jouer avec lui."

 

Petite anecdote du tournage racontée par Diana Gabaldon
Jamie Fraser n'est pas gaucher dans la série, et pourtant...
<< Ils ont essayé - ou plutôt, Sam a essayé, pour les premiers épisodes (vous le verrez maladroitement faire le signe de la croix avec sa main gauche quand les Highlanders trouvent les deux hommes crucifiés sur la route dans l'ép. 6. Je n'avais pas pensé à lui dire qu'on n'utilise que la main droite pour faire cela, indépendamment de sa main dominante...)
Ils ont abandonné, cependant, pensant qu'il serait presque impossible de le maintenir pendant longtemps, et comme ce n'est utilisé comme point d'intrigue nulle part dans la série, cela n'avait pas vraiment d'importance. Mais il le faisait encore quand il a commencé à pratiquer sa descente de cheval. >>
.
source : thelitforum - juillet 2018

Dans une vidéo des coulisses de la saison 5, Caitriona Balfe raconte : "Voir à quel point Sam avait peur des asticots, c'était assez amusant. Et c'était assez amusant aussi de les brandir devant sa figure."
Toute la scène a été réalisée avec des effets de maquillage et de vrais asticots : la morsure sanglante de Jamie a été fabriquée avec des prothèses à la pointe de la technologie, qui ont ensuite été soumises à un tas gigotant de ces accessoires vivants.
Dans une conversation Zoom entre les deux stars d'Outlander, Sam Heughan a évoqué cette expérience désagréable en plaisantant : "Ils sont très exigeants, n'est-ce pas ? Et ils bougent si vite. Tu les déposes et ils sont partis. Je pense que tu étais assez fascinée par eux."
De son côté, Caitriona Balfe a admis qu'elle avait été surprise de voir à quel point ils sentaient, rappelant une odeur désagréable de chair pourrie.
Les choses ont également pris une tournure embêtante lorsque l'équipe s'est rendu compte que tous les asticots n'avaient pas été comptabilisés à la fin du tournage.
Sam Heughan a rappelé: "Donc, je portais évidemment cette prothèse et vous ne pouvez pas voir où elle se termine. Donc, j'attendais juste qu'ils trouvent le bord et passent en dessous. J'essayais également de rester dans la scène. C’est un peu difficile quand vous avez 1000 petits asticots qui chargent partout en essayant de pénétrer dans chaque accroc."
... Et dire que sur les images de l'épisode, Jamie a l'air tellement détendu !

Sam Heughan a déclaré à Radio Times en 2018 qu'il avait été déçu de ne pas filmer en Caroline du Nord au début, mais qu'il s'est vite rendu compte que l'Écosse était la meilleure option...
"Au départ, j’ai été surpris et je me disais que c’était dommage que nous n’ayons pas été là-bas, parce que mon idée c'était que « cela va apporter quelque chose de nouveau ».
Je suis allé en Caroline du Nord, j'ai visité, j'ai passé quelques jours à parcourir différents endroits, et ça a l'air pareil! D'une certaine manière, nous avons cette liberté [en Ecosse]: nous avons cette base, nous pouvons nous adapter beaucoup plus parce que nous avons déjà les studios ici, nous avons une équipe qui nous connaît et nous nous connaissons. Donc, d'une certaine manière, on a l'impression que nous pouvons tirer parti de l'élan des saisons passées; si nous devions aller ailleurs, ce serait comme recommencer."

(Interview d'avril 2021 - Sam Heughan)


"Outlander est le travail le plus difficile que j'aie fait. J'ai eu la chance de faire quelques films ces dernières années. Pour être honnête, comparé à Outlander, c'est comme des vacances.
Outlander est brutal. C'est une si grande série, nous tournons normalement sur place, il y a tellement de pièces mobiles, il y a tellement de perruques et de maquillage pendant des heures avant de commencer la production. C’est un peu épuisant.
Nous ne sauvons pas des vies ou ne travaillons pas dans un hôpital, mais ce sont de longues journées et c’est en quelque sorte sans relâche. Il faut avoir beaucoup d'énergie, et trouver de la légèreté quand on le peut.
Cela nous prend normalement environ 10 mois par an pour filmer chaque saison. Ce n’est pas rapide. La série est assez épique et filmique. Ils prennent leur temps sur les grands décors.
Mais ce n’est pas comme faire une série policière où vous êtes sur le même plateau tous les jours. Chaque épisode et chaque saison sont différents. Mon personnage a également vieilli - de 23 ans au début à 50 ans maintenant."

Le Gracie Award est une récompense présentée par l'Alliance for Women in Media Foundation (AWM) aux États-Unis, pour célébrer et honorer les programmes créés pour les femmes, par les femmes et sur les femmes, ainsi que les personnes qui ont apporté des contributions exemplaires dans les médias électroniques et assimilés. Présentés chaque année, les Gracie Awards récompensent les travaux nationaux, locaux et étudiants.
Cette année ce sont les 46e Gracie Awards et la fondation vient d'annoncer les noms de toutes les femmes qui seront récipiendaires du prix pour 2021 et Caitriona Balfe y est récompensée dans la catégorie "Actrice dans un premier rôle".
Les prix seront remis le 27 septembre 2021.
.
Parce que ce sujet a de quoi nous agacer -- des prix et des récompenses toujours pour la même personne -- je tiens à préciser que Caitriona Balfe a toujours rendu honneur au travail de Sam Heughan dans ce genre d'occasions car, comme elle a pu le dire en recevant le BAFTA Scotland de 2016 : "Vous n'êtes aussi bon que si votre partenaire de scène l'est."

 
 
 


131Vous, Gratianne Grc, Hamham Perrine et 128 autres personnes
21 commentaires

Dans l'épisode 5 de la saison 3, on apprend ce qu'il est advenu de la montre de Claire dans l'épisode 1 de la saison 1.
Elle explique à Brianna et Roger qu'elle l'a perdue au moment où elle a traversé les pierres...

(témoignage de la costumière, Terry Dresbach, sur le retour de BJR lors de la deuxième saison )
"Nous sommes partis de l'hypothèse que son costume n'aurait pas survécu, il avait donc besoin d'un nouvel uniforme et les militaires de l'époque pouvaient choisir leurs uniformes. Ils pouvaient choisir la couleur qu'ils voulaient, et n'importe quelle coupe. C'est vraiment très fascinant. Et ce qui s'est passé historiquement, c'est qu'à un moment donné, l'armée a dit: "Là c'est bon, les gars. Vous êtes un peu partout dans le monde et nous ne pouvons plus vous reconnaître." L'idée est donc que Jack Randall est entré chez un tailleur et s'est fait confectionner un nouvel uniforme et que c'était la direction qu'il a prise, ce qui est un un peu différent de ce qu'il avait auparavant, mais comme il y était autorisé, c'est ce qu'il a fait.
Il est basé sur un uniforme réel que les hommes auraient porté à cette époque et c'était d'un look juste assez différent pour lui parce que je voulais aussi être absolument claire que ce n'était pas le même uniforme que celui qu'il portait la dernière fois."

 
 

 

Qu'est-il advenu de Laoghaire après le soulèvement jacobite ?
Laoghaire s'était mariée avec Hugh MacKenzie et avait eu deux enfants avec lui, Marsali et Joan, mais son époux a été tué à la bataille de Culloden. Elle s'est remariée avec Simon MacKimmie qui était le propriétaire du petit domaine de Balriggan où elle s'est installée avec ses enfants. Il a été arrêté quelques années après le soulèvement jacobite et est mort en prison.
Elle s'est mariée ensuite avec Jamie Fraser qui est venu s'installer à Balriggan où il a pris soin du domaine et de sa petite famille mais leur couple a très vite battu de l'aile et il a préféré partir. Il s'est installé à Edimbourg où, grâce à ses nouvelles activités plus ou moins illicites, il gagnait suffisamment d'argent pour lui-même et pour subvenir au besoin de son foyer même s'il n'y mettait plus les pieds et n'avait plus rien à faire avec celle qui restait néanmoins son épouse.
Ainsi, Laoghaire était à Balriggan (pas tellement loin de Lallybroch) le jour où elle a reçu des nouvelles du retour de Claire (saison 3) et c'est dans cette même maison qu'elle a accueilli plus tard Brianna (saison 4)...

Nous avons appris au milieu du mois d'août (2021) que Caitriona Balfe avait donné naissance à un petit garçon. Mais, en vérité, l'événement s'est produit bien avant. Comme le récent message de Colin McFarlane (l'interprète d'Ulysse) en témoigne "Enfin le secret est dévoilé !..."
D'après ce qui se dit maintenant à droite et à gauche, l'actrice aurait eu son bébé peu après le wrap de la saison 6 - ce qui ne serait donc pas étranger au fait qu'ils aient raccourci le tournage... On va pouvoir s'amuser à détecter les signes de sa grossesse lors de ses différentes scènes de la saison à venir.

De nombreuses théories circulent sur le fantôme d'Inverness...
Que pensez-vous de celle-ci (trouvée dans un groupe anglophone) ?
.
<< Jamie serait mort le jour où Claire est arrivée au XVIIIe siècle. Voilà pourquoi nous avons vu son fantôme au même âge qu'il avait à ce moment-là, même coiffure, même tenue. Il est mort parce qu'il ne pouvait pas se défendre avec son épaule démise.
Quand Claire et Frank sont arrivé en Ecosse le jour où les fantômes sont libres de se promener sur la Terre, le fantôme de Jamie est venu retrouver cette belle, attentive et compétente soignante de soldats (y compris écossais). Il la appelée vers le passé, à un moment qui précède sa mort de sorte qu'elle puisse lui remettre son épaule.
Voila pourquoi ils ont un lien si incassable, parce que si Claire n'avait pas été appelée / attirée vers son époque, Jamie serait mort en combattant les Redcoats qu'ils ont rencontrés peu de temps après.
Cela explique aussi pourquoi il a été si émerveillé en l'apercevant après qu'il ait perdu connaissance et soit tombé du cheval, après sa blessure par balle. Dans son état d'hébétude, il est revenu au premier moment où son fantôme l'a aperçue au XXème siècle (il ne sait pas qu'il l'a vue quand il était un fantôme) ayant peut-être le sentiment que cette belle dame dont il rêvait ou dont il a eu une vision d'avant, est en fait ici avec lui. Jamie vit parce que Claire l'a guéri donc ils sont "unis pour la vie". >>
.
Nous savons que Diana Gabaldon a livré son secret à Ronald D. Moore (qui a écrit le script du premier épisode) et à Sam Heughan et, comme par hasard, la mise en scène met bien en parallèle les deux interventions de Claire pour soigner Jamie...

C'est un vrai sanglier qui a été utilisé pour filmer la séquence avec Jamie dans la saison 5.
Comme il représentait une menace potentielle pour toute personne qui s'en approcherait, Sam Heughan n'a pas été autorisé à tourner la scène près de l'animal et c'est un cascadeur qui l'a remplacé. Et lorsque le sanglier a atteint une certaine distance en chargeant, le doubleur de Jamie a pu sauter à l'arrière d'une camionnette...