MENU 

MENU 

MENU 

Prières, Promesses

& Serments

Is tu fuil'o mo chuislean,  

is tu cnaimh de mo chnaimh. 

Is leatsa mo bhodhaig,  

chum gum bi sinn "n ar-n-aon. 

Is leatsa m'anam gus an, criochmaich ar saoghal. 

Is tu fuil 'o mo chuislean,  

is tu cnaimh de mo chmaimh 

Tu es le sang de mon sang, 

la chair de ma chair. 

Je te donne mon corps,  

pour que nous ne fassions qu'un. 

Je te donne mon âme,  

jusqu'à la fin des jours. 

Tu es le sang de mon sang, 

la chair de ma chair.  

You ar blood of my blood, 

and bone of my bone. 

I give you my body,  

that we two may be one. 

I give you my spirit,  

'til our life shall be done. 

You are blood of my blood,  

and bone of my bone. 

Voeux de mariage

Si la première partie des voeux prononcés lors de la cérémonie de mariage est le même que celle que nous connaissons, la seconde partie, dite ici en gaélique, rajoute à la promesse, une donnée infiniment plus poétique et romanesque.  

Je jure, sur la croix de notre Seigneur  

Et par le fer sacré que je tiens,  

Que je t’accorde toute ma fidélité et ma loyauté,  

Si ma main venait à nouveau à se dresser contre toi en rébellion,  

Je demande que ce fer sacré me transperce le cœur.  

I swear on the cross of my lord Jesus,  

And by the holy iron which I hold 

That I give you my fealty and pledge you my loyalty 

If ever my hand is raised in rebellion against you again,  

Then I ask that this holy iron might pierce my heart  

Serment de Jamie à Claire

saison 1 épisode 9

Serment au clan MacKenzie

Saison 1 épisode 4

Je jure, sur la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, 

Et par le fer sacré que je tiens,  

De t’être fidèle et dévoué, et m’engage à me montrer loyal 

Envers le nom du clan MacKenzie 

Si d’aventure je levais la main sur toi dans un esprit de rébellion,  

Je demande que ce fer sacré me transperce le cœur.  

I Swear, by the cross of our Lord Jesus Christ,  

And by the holy iron that I hold,  

To give ye my fealty and to pledge ye my loyalty  

To the name of clan MacKenzie 

And if ever I shall raise my hand against ye in rebellion, 

I ask that this holy iron shall pierce my heart 

Serment

d'allégeance

Comme son nom l'indique, c'est le serment que prononçait le peuple à son laird lors des rassemblements (gathering). 

Il n'était nécessaire d'être du même sang pour prêter allégeance au laird, mais dès lors qu'il était prononcé, on lui devait une fidélité sans faille. Il n'y avait pas pire crime que celui de la trahison à son clan.  

Lors du treizième épisode de la saison 1 : La garde, Taran MacQuarie, le chef de la garde, qui, bien que méfiant quant à la présence de Jamie à la table familiale, réalise qu'il partage avec ses hôtes un passé militaire glorieux.
Loin des querelles politiques, il lève son verre et porte un toast, très vite repris en cœur par la cantonade

Toast de la garde 

A une vie longue et pleine de joie

Une mort rapide  et sans histoire

Une femme belle, et droite avec ça

Un whisky sec,  et encore à boire !

Here is a long life and a meery one

A quick death and a easy one

A pretty girl and a honest one

A stiff whisky and another one !

Act of proscription 1746

 

I swear as I shall answer to God at the great day of judgement, I have not and I shall not have in my possession any gun, sword, or arms whatsoever, and never use tartan, plaid, or any part of the Highland garb, and if I do so may I be accursed in my undertakings, family, and property, may I never see my wife, nor children, nor father, mother, or relations, may I be killed in battle as a fugitive coward, and lie without Christian burial in a foreign land, far from the graves of my forefathers and kindred; may all this come upon me if I break this oath.

Loi de proscription 1746

 

Je jure que je répondrai à Dieu au grand jour du jugement, je n'ai pas et je n'aurai en ma possession ni fusil, ni épée, ni armes que ce soit, et je n'utiliserai jamais de tartan, plaid ou toute partie du costume des Highlands, et si je le fais, puis-je être maudit dans mes entreprises, ma famille et mes biens, puis-je ne jamais voir ma femme, ni mes enfants, ni mon père, ma mère ou mes relations, puis-je être tué au combat comme un lâche fugitif, et enterré sans sacrements chrétiens dans un pays étranger, loin des tombes de mes ancêtres et parents; que tout cela m'arrive si je brise ce serment.

Après leur victoire sur les Jacobites sur la lande de Culloden en avril 1746, les Anglais, ayant pris conscience depuis longtemps de la force des clans et de leurs coutumes, firent signer à chacun d’eux un serment d’allégeance au roi et à la couronne afin de s’assurer que plus aucun soulèvement n’aurait lieu.

Ce serment, que les Écossais appeler entre eux : Bloody Oath, ce qui veut dire « maudit serment », ne laisse aucun doute sur la volonté du roi de ne plus jamais laisser au moindre Écossais l’idée de se rebeller contre lui.

Serment à la couronne d'Angletere 

Il ne suffisait pas à Roger de revenir à Fraser’s Ridge pour légitimer sa paternité envers Jeremiah ! Il lui fallait également inscrire ce choix au fond de son cœur pour que plus personne ne doute de lui.

C’est avant tout au cœur de sa famille qu’il doit faire la preuve de son appartenance.

Jeremiah Alexander Ian Fraser MacKenzie,

You are the blood of my blood,

The flesh of my flesh,

I proclaim you my son before all,

Today and forever.

Jeremiah Alexander Ian Fraser MacKenzie,

Tu es le sang de mon sang,

La chair de ma chair,

Je te proclame mon fils devant tous,

Aujourd’hui et à jamais.

Serment de Roger

à Jemmy

Le Serment d'hippocrate

S’il y a un serment qui court au long de la saga et qui n’a pas besoin d’être formulé pour prendre tout son sens, c’est bien celui que Claire a prêté à la médecine !

C’est en elle, plus fort que tout, car être médecin est sa vocation première, elle l’a bien expliqué à Jamie.

C est pour cela que, malgré la terreur et le traumatisme de son enlèvement par Lionel et ses hommes, elle ne peut tuer… et que c’est à Jamie de le faire pour elle.

Je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l'exercice de la Médecine. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans discrimination. J'interviendrai pour les protéger si elles sont vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité. J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.  Je ne tromperai jamais leur confiance. Je donnerai mes soins à l'indigent et je n'exigerai pas un salaire au-dessus de mon travail. Admis dans l'intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement la vie ni ne provoquerai délibérément la mort. Je préserverai l'indépendance nécessaire et je n'entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je perfectionnerai mes connaissances pour assurer au mieux ma mission. Que les hommes m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses. Que je sois couvert d'opprobre et méprisé si j'y manque. 

Le serment d'Hippocrate est un serment traditionnellement prêté par les médecins en Occident avant de commencer à exercer. Le texte original de ce serment, probablement rédigé au IVe siècle av. J.-C., appartient aux textes de la Collection hippocratique, traditionnellement attribués au médecin grec Hippocrate. Le serment d'Hippocrate peut être considéré comme le texte fondateur de la déontologie médicale.

Dans sa forme historique, ce serment n'a pas de valeur juridique, les médecins étant soumis à des codes nationaux régulièrement actualisés. Dans ses formes modernes, la prestation d'un serment médical a gardé sa valeur symbolique.

Il a bien sûr évolué au fil du temps et peut changer dans sa forme en fonction des pays et des villes, mais quelle que soit son évolution, il garde toujours la même philosophie.

La prière à Dougal

Alors que la bataille contre les Régulateurs n’a pu être évitée, Jamie se prépare à affronter son parrain, guerrier dans le camp ennemi.

Pour une fois, Jamie ne fait pas appel aux Dieux pour veiller sur lui, mais en appel à son Oncle Dougal qui fut, par le passé, son mentor et surtout, un valeureux guerrier auprès duquel il a souvent combattu.

A bhràthair mo mhàthair
Thug u eòlas nan cath dhomh
Ach ciamar a chuireas mi cath...
Ri mo ghoistidh fhéin?
Nach innis u dhomh?

Oh frère de ma mère

Tu m’as donné des connaissances de bataille

Mais comment puis-je offrir la victoire.

A mon propre parrain ?

Tu ne veux pas me le dire ?

Oh brother of my mother

You gave me battle knowledge

But how do I offer battle..

To my own godfather ?

Won’t you tell me ?