MENU 

MENU 

La robe
rouge
Un symbole de féminité ?

Par Éloïse Picquet  

Ah la fameuse robe rouge de Claire ! Que nous l’aimions ou non, nous sommes obligés d’admettre qu’elle est souvent – avec celle du mariage – la robe la plus aimée des fans. C’est d’ailleurs celle dont la réplique se vend le mieux sur les sites de fabrication artisanale. Mais pourquoi ? Oui, pourquoi cet engouement autour de cette robe, et plus précisément autour des robes rouges en général ? 

 

LA ROBE ROUGE DANS LE LIVRE DE DIANA GABALDON 

 (Tome 2,  Le Talisman, chapitre 9, Les fastes de Versailles)  

 

Il est important de souligner que, dans le roman de Diana Gabaldon, Jamie Fraser se remet de son viol par Jack Randall beaucoup plus rapidement que dans la série. Aussi, Claire et lui sont à nouveau très intimes lorsque survient ce passage de la robe rouge. 

Voici quelques extraits : 

  

« Je refermai la porte du petit salon derrière moi et restai un instant immobile, rassemblant mon courage. Je tentai de reprendre mon souffle, mais l’étroitesse de mon corset à baleines transforma mon expiration en un petit chuintement étouffé. 

Jamie, penché sur une liasse de bons de livraison, leva le nez et resta figé sur place, écarquillant les yeux (…). 

 -Ça te plaît ? demandai-je en étalant ma traîne derrière moi d’un coup de pied maladroit. 

J’avançai dans la pièce, ondulant voluptueusement les hanches comme la couturière me l’avait indiqué, afin de mettre en valeur les soufflets en faille de la jupe. 

Jamie referma enfin la bouche et cligna des yeux plusieurs fois. 

 - C’est … euh … c’est rouge, hein ? observa-t-il. 

 - Disons plutôt « sang-du-Christ », précisai-je. C’est la couleur la plus en vogue de la saison, enfin, selon ma couturière. 

 - Une couleur aussi audacieuse n’est pas donnée à n’importe quelle femme, Madame, avait marmonné cette dernière la bouche pleine d’aiguilles. Mais avec votre peau ! Seigneur Jésus ! Les messieurs vont ramper sous votre jupe toute la soirée ! 

- Qu’ils essaient un peu et je leur écraserai les doigts sous mes talons ! 

  

Cependant, ce n’était pas là l’effet recherché, même si je comptais bien me faire remarquer. (…) Sa majesté Louis XV s’était souvenue de l’apparition de Jamie à son lever et nous avions été invités à une soirée à Versailles. Pour l’occasion, Jamie avait tenu à ce que je me fasse faire une tenue qui ne passe pas inaperçue. Il était servi. 

 - Il faut que j’attire l’attention des hommes qui contrôlent l’argent, m’avait-il expliqué un peu plus tôt. Or, n’ayant ni un haut rang dans l’aristocratie française ni une position de pouvoir, je dois faire en sorte qu’ils recherchent la compagnie d’une manière ou d’une autre. 

(…) 

- Les nobles ne s’intéressent qu’aux apparences. Alors pour commencer, il faut leur présenter quelque chose d’intéressant à regarder. 

  

À en juger par le regard médusé inscrit à présent sur son visage, j’avais bien compris la consigne. Je me pavanai un peu dans la pièce, faisant tourbillonner autour de moi l’immense jupe à paniers. 

 - Pas mal, hein ? demandai-je. En tout cas, elle attire le regard ! 

Il retrouva enfin sa voix. 

 - Elle attire le regard ? s’insurgea-t-il. Tu appelles ça « attirer le regard » ? Tu es pratiquement la poitrine nue ! 

Je baissai la tête pour vérifier. 

 - Tu exagères ! Ce n’est pas ma peau que tu vois sous la dentelle, c’est une doublure en satin ivoire. 

(…) 

Il s’approcha, se pencha pour inspecter de plus près le bustier moulant de la robe. Puis il plongea le regard dans mon décolleté pigeonnant. 

 - Bon sang ! Je peux voir ton nombril ! Tu ne comptes tout de même pas te montrer en public dans cette tenue !" 

 

  

Il est même indiqué juste après que « pour ce qui est d’attirer l’attention, la robe fut un succès absolu. En revanche, la tension artérielle de Jamie en prit un coup. » 

  

 Dans le livre, la robe est donc clairement un instrument utilisé pour attirer le regard et donc l’attention de certaines personnes importantes. Bien que cela ne soit pas explicite dans la série le résultat n’en reste pas moins le même (le comportement de M. Duverney et le regard de Louis XV en disent long). Toutefois, je trouve que cette robe à l'écran a encore plus de sens comme nous allons le voir maintenant. 

 

 

 Première signification de la robe dans la série : l’indépendance de Claire. Comme elle le précise à Jamie dans les escaliers, elle l’a dessinée elle-même. Cela peut paraître banal mais, en réalité, cela sous-entend qu’elle reprend sa vie en main.

En effet, depuis son arrivée à travers les pierres de Craigh Na Dun, elle a tout d’abord vécu comme une simple invitée à Leoch (voire même une prisonnière).

Ensuite, bien qu’étant la femme du laird de Broch Tuarach, elle a vécu dans le domaine de Lallybroch sous la conduite de Jenny, qui en tenait les rênes depuis des années.

 

Aussi, dans la demeure de Jared qui, certes, ne leur appartient pas, mais où elle est invitée à être officiellement la maîtresse de maison, elle peut enfin prendre les décisions, et cela commence par choisir ses propres vêtements.

 

Ensuite, le fait qu’elle ait dessiné une robe de ce style illustre parfaitement son désir de développer sa féminité à Paris. Cela va sûrement de pair avec l’envie de séduire son mari qui, bien qu'indéniablement amoureux, reste toujours traumatisé par les évènements de Wentworth et a du mal à retrouver le chemin de son intimité physique avec sa femme. 

À noter cette phrase de Jamie qui en dit long sur le sujet :  « Sassenach, d’abord ton joli minou, maintenant ça ? »

 Enfin, bien qu’elle attire indéniablement les regards du fait de sa coupe osée, la robe rouge de Claire est pourtant beaucoup plus simple que les robes de l’époque, comme on peut le voir sur la photo ci-contre : pas de broderies, de dentelles, de froufrous. Elle est moderne et se suffit à elle-même puisque Claire ne porte même pas de collier.

 

On sent clairement le mélange des styles du XVIIIe siècle et des années 40 que Terry Dresbach, la costumière, met souvent en avant lors de cette saison 2. En effet, à la suite de la Seconde Guerre mondiale, les femmes veulent aller de l’avant et cela se ressent dans la mode. Elles retrouvent leur féminité en portant des robes aux épaules dévoilées, aux décolletés en forme de U et dont la longueur arrive au-dessus des chevilles. La robe de Claire arrivant aux chevilles et ayant un décolleté prononcé, nous sommes donc bien dans des caractéristiques vestimentaires de son époque adaptées au XVIIIe siècle.

QUELQUES AUTRES EXEMPLES DE ROBES ROUGES CÉLÈBRES 

           

Mais pourquoi le rouge ?

 Cette couleur est utilisée pour le textile depuis l’Antiquité. Elle est, avec le blanc et le noir, l’une des trois couleurs les plus utilisées dans l’histoire en terme vestimentaire.

Ce n’est un secret pour personne que le rouge est la couleur de la passion, de l’amour, de l’élégance, de l’action, mais aussi celle de la provocation, de l’interdit et du pêché dans certaines sociétés (le rouge étant la couleur du sang). Rien d’étonnant donc que Claire choisisse une robe rouge pour séduire, pour s’affirmer et révéler sa féminité.

 

Des études sociologiques ont démontré qu’un homme se laissait plus facilement attirer par une femme en rouge. Toujours selon cette étude, la robe rouge et le rouge à lèvres seraient les deux éléments les plus appréciés par ces messieurs.

C’est certainement pour cela que la robe rouge a toute sa place dans de nombreux films et séries TV, et devient même iconique dans certains cas.

 

Voici quelques exemples, peut-être pourriez-vous en trouver d’autres !

 

 

Hermione (Harry Potter et les Reliques de la mort 1) et Louisa (Me Before You), révèlent leur féminité, leur élégance et passent du statut de jeune fille à celui de femme en portant une robe rouge.

De nombreuses autres robes rouges sont devenues incontournables, parmi lesquelles celles de :

Satine dans Moulin Rouge, Grace dans Gangster Squad, Tina dans The Mask,  Lorelei et Dorothy dans Les hommes préfèrent les blondes,  Joëlle  dans Drôles de Frimousses, Jessica Rabbit dans  Mais qui a tué Roger Rabitt, Scarlett O'Hara dans  Autant en emporte le vent

Vivian (Pretty Woman) fait quant à elle ressortir son élégance et sa classe avec cette sublime robe rouge lors de la sortie à l’Opéra, Edward Lewis et tout le personnel de l’hôtel en restent bouche bée. À noter une ressemblance entre la robe de Vivian et celle de Claire, le collier de Julia Roberts remplaçant ici les boucles d’oreilles portées par Caitriona.

LA ROBE ROUGE  DANS LA SÉRIE OUTLANDER 

Et vous ? Que pensez-vous des robes rouges dans la littérature et au cinéma et plus particulièrement de celle de Claire ? 

 

 

 

Autres textes qui pourraient vous plaire  

 

Haut de page

Haut de page