MENU 

MENU 

Les Sauvages

Saison 4 – Épisode 5

Moments choisis...

 

 La famille Fraser s'accoutume tranquillement à sa nouvelle vie à Fraser's Ridge et on aime découvrir les détails de leur quotidien dans leur maison enfin terminée.

Alors qu’ils sont affairés chacun de leur côté, Jamie évoque son rêve au sujet de Brianna. C'est un moment intime et très profond entre eux où Claire se montre très tendre et Jamie très ému...

Alors que Jamie et le jeune Ian partent à Cross Creek à la recherche de nouveaux colons, Claire, de son côté, rejoint la famille Mueller, des colons allemands, afin d’aider à un accouchement.

Par Claire Nedelcu 

Là encore, ce sont des moments touchants et émouvants autour d'une naissance qui se passe sans encombre grâce à Claire. En remerciement, la famille décide de prénommer la petite fille " bébé Klara"...

Caitriona Balfe parvient à interpréter de façon fine, authentique et extrêmement convaincante les diverses émotions qui traversent Claire, notamment cette fierté et cette reconnaissance envers la jeune maman… envers la vie tout simplement.

Pendant ce temps, Jamie profite de sa présence en ville pour partir à la recherche d’un forgeron apte à transformer son chandelier en argent, souvenir pourtant de sa mère défunte, en une nouvelle bague pour sa femme. Un projet secret et rempli d’amour !

C’est alors qu’il retrouve Murtagh et nous sommes ravis, émus, et emportés par ces incroyables retrouvailles. Ce moment fort nous replonge soudainement dans les premières saisons et leurs aventures passionnantes, tant en Écosse qu’à Paris. D’ailleurs, nous serons pareillement émus lorsqu’à la fin de l’épisode, Murtagh retrouve Claire. Quel trio formidable ! Et ce d’autant plus que Murtagh est, pour l’instant, le seul à connaître la provenance de Claire.

Mais le moment qui m'a bouleversée d'une façon tout aussi intense et qui, d’une certaine manière, a suscité ce texte, c’est lorsque Claire, qui est toujours chez les Mueller, s’interpose entre Gerald Mueller et le groupe d’Indiens venus faire boire leurs chevaux dans la rivière qu’il dit lui appartenir.

C’est encore un grand moment où Claire montre son implication, son souci de justice et sa volonté de pacification. Elle se pose en médiatrice et trouve les mots, la force et l’autorité pour apaiser la situation. C’est ainsi que, finalement, elle obtient une trêve entre les deux parties.

J'aime beaucoup la manière dont les choses sont décrites, et je suppose que cela vient très certainement de Diana Gabaldon, cette façon de ne pas voir les choses en noir ou blanc, les méchants et les gentils, en montrant la complexité des situations et en faisant apparaître la part d'humanité de chaque personnage, des hommes et des femmes aux prises avec l'histoire, avec la lente évolution des consciences.

Malheureusement, la famille de Gerald Mueller sera décimée par une rougeole particulièrement virulente et ce dernier, persuadé que les Indiens sont responsables, se vengera en allant tuer et scalper leur guérisseuse, Adawehi, devenue une amie proche de Claire.   

Malgré cette fin violente et tragique, je retiens avant tout le fait que Claire et Jamie essayent toujours de trouver une voie la plus juste possible.

Bien sûr, Claire a déjà tué, pour sauver sa vie ou dans l'urgence, mais elle est aussi médiatrice, pleine de bravoure est captivante.

Finalement, Jamie revient à la maison, et c’est encore un très beau moment d’union et d’amour magnifiquement interprété par nos deux acteurs fétiches.

Bref, un épisode passionnant de bien des façons. Sans oublier les touches d'humour et la finesse dans le regard porté sur les Indiens, la proximité et la complicité entre les deux femmes guérisseuses. On l'aura compris : j'ai été conquise par la richesse de cet épisode...

Haut de page

Autres textes qui pourraient vous plaire  

 

Haut de page